Agenda de la LPO Cher

mercredi 12 septembre 2018

Mortalité des merles noirs

Chers adhérents, propriétaires de refuges et sympathisants,

Nous avons reçu de nombreuses alertes de votre part sur le comportement anormal de Merles noirs, voire de leurs cadavres. Nature 18, avec qui nous sommes en contact, a alerté l'ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) pour effectuer une analyse de ces cadavres ; en cours. Il est à noter que la LPO France reçoit le même type d'alertes en provenance de nombreuses régions et/ou départements.

Nous vous communiquons le flash info émis par l'ONCFS :
"FLASH INFO : Circulation du virus Usutu dans les populations de Merle noir
Depuis juillet, le réseau SAGIR enregistre une mortalité anormale de merles noirs dans différents départements. Des prélèvements ont rapidement été envoyés au laboratoire national de référence de l’Anses et une infection au virus Usutu a d’ores et déjà été confirmée sur un foyer de mortalité. Le virus a été détecté pour la première fois en 2015 en France et est régulièrement détecté depuis en période d’activité vectorielle (été-automne).

Pour mémoire, le virus USUTU est un virus appartenant au même genre que le virus West-Nile. Ce virus circule cycliquement entre moustiques ornithophiles et oiseaux ; il n’infecte les mammifères qu’accidentellement. Le virus Usutu est responsable de mortalités anormales dans l’avifaune, principalement chez les petits passereaux autochtones et en particulier les turdidés et les strigiformes. Des troubles nerveux centraux peuvent également être observés (https://youtu.be/ojcTNroppjo).

Il est important de noter que le virus Usutu semble beaucoup moins pathogène pour les mammifères, et en particulier l’Homme, que le virus West Nile. Les précautions d’hygiène habituelles sont suffisantes pour manipuler les oiseaux trouvés morts sur le terrain.

Il est donc essentiel, à la lumière de ces éléments d’inclure les infections au virus Usutu dans le diagnostic différentiel des mortalités anormales et des troubles nerveux de turdidés ou de strigiformes."

D'autres informations sont disponibles sur les liens suivants : 
www.vetitude.fr
https://www.24heures.ch

Pour connaître l’ampleur du phénomène, si vous constatez des mortalités anormales, nous vous demandons de saisir vos observations sur www.faune-cher.org en indiquant le lieu de l’observation, la date, le nombre d’individus, l’espèce et en cliquant sur la case « l’animal est mort ou blessé » puis sur la cause de mortalité « cause naturelle » et « maladie/parasite » si vous avez exclu, bien sûr, au préalable, la mortalité routière, la prédation de chats ou une collision contre une baie vitrée ou toute autre forme de cause de mortalité plus fréquente.

Le Groupe LPO Cher se joint à Nature 18 pour centraliser les informations et permettre d'analyser l'ampleur du phénomène dans notre département.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire